EDITO – Avec la NUPES, nous pouvons enfin changer les choses

Tué par refus d’obtempérer. Gazés pour avoir tenté de monter dans un bus après la suppression d’un train pour cause d’orage. La nouvelle semaine qui vient de s’écouler en macronie montre combien nous avons besoin de dégager le gouvernement d’Emmanuel Macron pour imposer une nouvelle majorité populaire à l’Assemblée nationale.

Urgence sociale, urgence démocratique et urgence écologique.  Jamais dans ce pays la crise n’a jamais été aussi forte, et aucune solution n’est apportée par le gouvernement si ce n’est le chaos et le mépris. Le pays est au bord de l’implosion, la faim gagne du terrain, la pauvreté touche des pans entiers de la société. Partout sur le terrain, ici dans notre circonscription, j’ai pu mesurer combien les citoyens sont en colère contre un Président de la République qui n’entend rien des alertes et continue de servir ses amis les riches. « Le tapis de bombes » évoqué cette semaine par Richard Ferrand annonce la couleur. Nous allons souffrir si nous leur laissons le pouvoir !

Aussi les élections des 12 et 19 juin prochains sont d’une importance capitale. De leurs résultats va dépendre l’avenir de nos vies. Nous connaissons le bilan d’Emmanuel Macron, et de ses députés playmobil. Le renouveau du macronisme c’est 8 millions de personnes à l’aide alimentaire, des dizaines d’éborgnés et des morts lors de manifestations. C’est aussi la casse de grands services publics comme la SNCF, l’hôpital et l’école. Enfin, et c’est un bilan non exhaustif, c’est un président condamné à deux reprises pour inaction climatique.

Nous ne pouvons plus attendre. Nous ne pouvons plus laisser le pouvoir à ses pompiers pyromanes dont la seule boussole est celle de rentabilité, peu importe qu’elle brise des vies ou épuise la planète.

Face à ce pouvoir qui vous méprise, vous insulte, vous affame, vous pouvez reprendre votre destin en main dès dimanche prochain lors du premier tour des élections législatives.

Avec la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale nous pouvons  enfin changer les choses et construire un autre monde. Nous mettrons fin au glyphosate, nous ferons la retraite à 60 ans pour toutes et tous, nous mettrons le smic à 1500 euro net, nous bloquerons les prix et nous engagerons une grande politique publique du logement afin que chacune et chacun est un logement digne.

Comme député, je serai à vos côtés pour faire entendre votre voix et porter vos combats. Ici à Noisy-le-Grand, Gournay-sur-Marne, Neuilly-Plaisance et Neuilly-sur-Marne, comme à l’Assemblée nationale, vous pourrez compter sur moi pour vous défendre. 

Les 12 et 19 juin, ensemble, nous pouvons rallumer les étoiles et écrire un autre monde !

Laisser un commentaire