Commémoration du 8 mai 1945 

Thomas Portes s’est rendu à la commémoration de la victoire du 8 mai 1945
organisée par la l’Union Locale des Associations de Combattants et Victimes
de Guerre de Noisy-le-Grand.


Le 8 mai marque la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la Seconde
Guerre mondiale en Europe marquée par l’annonce de la capitulation de l’Allemagne.
77 ans après le devoir de mémoire, de vigilance citoyenne, d’alerte et de mobilisation
sans relâche doit rester total contre tout discours et tout acte de haine raciale et
sociale construit sur l’exclusion et la négation des autres. La démocratie ne peut
s’accommoder avec le fascisme et la régression démocratique !


Nous avons toutes et tous un devoir de mémoire mais également de
transmission à mener à bien. La présence de nombreux noiséens à cette
cérémonie, et parmi eux de jeunes collégiens qui ont entonné le Bella Ciao des
partisans italiens contre le fascisme, est un signal encourageant : la vigilance
et la lutte contre le fascisme ne doivent jamais faiblir.


Les 13 millions de voix qui se sont portées sur la candidature Le Pen le 24 mai
dernier montre combien la mobilisation doit se poursuivre pour battre l’extrême droite
et combien ce combat est indissociable d’une mise en mouvement populaire pour de
nouvelles avancées sociales et écologiques.


Le 8 mai 1945 marque également le massacre des militants indépendantistes
algériens de Sétif, Guelma et Kherrata par l’armée française et qui a causé la mort
de 30 000 d’entre eux. Ce passé d’une France colonialiste et répressive fait aussi
partie intégrante de notre Histoire. Il nous appartient collectivement de savoir
reconnaître ces crimes perpétrés au nom de l’Etat français et construire ensemble
une République respectueuse de l’identité de chacun-e comme de son histoire


Laisser un commentaire